Est-ce que l’investissement dans une PME est en danger ?

La suppression de l’impôt sur la fortune est une décision qui a suscité beaucoup de réactions controversées. Depuis le 1er janvier 2018. Cette mesure a été présentée par le gouvernement comme étant un moyen d’améliorer la compétitivité et l’attractivité des investisseurs et les créateurs d’entreprise en France. La disparition de l’impôt de solidarité sur la fortune ou communément appelé l’ISF. Cependant  A entraîné aussi la suppression des dispositifs ISF-PME qui encourageait les investisseurs à investir dans les entreprises. Suite à cette réforme. L’investissement au niveau du capital des PME françaises sera-t-il pénalisé ?

Quel était l’objectif du dispositif ISF-PME ?

Afin de réduire le montant de son impôt de solidarité sur la fortune ISF. De 50 % des sommes placés dans le capital d’une entreprise éligibles. Plusieurs investisseurs profitent de cet avantage en optant de placer leur argent dans des entreprises. Selon le responsable d’investissement qui travail au sein de A Plus Finance. La société de gestion indépendante spécialisée dans l’investissement des PME. Pour qu’une société soit éligible elle doit posséder un chiffre d’affaires annuel qui ne dépasse pas les 50 millions d’euros. Avoir moins de 250 salariés et posséder un total de bilan qui ne dépasse pas 43 millions d’euros.

Il est important de mentionner que le plafond d’un placement éligible est fixé à 90 000 euros, ce qui permet à l’investisseur d’obtenir une réduction d’impôt pouvant accéder jusqu’à 45 000 euros. Selon les chiffres délivrés par la société de gestion A Plus Finance, en 2017, prés de 600 millions d’euros furent investis dans les petites et moyennes entreprises.

Quel sera l’impact pour le placement dans les PME ?

Selon le gouvernement. L’investissement au niveau des PME ne serait pas impacté par la transformation de l’ISF e IFI surtout avec le maintien du dispositif Madelin. Ce dernier permet aux investisseurs d’avoir la possibilité de profiter d’une réduction d’impôt tout en investissant dans des entreprises grâce au dispositif IR-PME. Toutefois. Ce type de mécanisme qui permet de réduire les impôts et beaucoup moins incitatif, surtout avec une réduction d’impôt estimée à 18 % et les plafonds sont bien plus faibles 9 000 euros par personne.

Par conséquent, depuis janvier 2018. Il existe un nouveau dispositif d’imposition des revenus du capitale. Ainsi que les dividendes appelé le flat Tax. Tous les investisseurs trouvent leurs revenus du capital imposés à un taux fixe de 30 %. Ce taux comprend aussi bien l’impôt sur le revenu ainsi que les cotisations sociales.