Avantage fiscal : la déception pour les placements au capital de PME

Investir dans une PME ou PMI permet à l’investisseur. De profiter d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 18 %. Ce pourcentage a bien baissé ces dernières années en passant de 18 au 25 % espérés.

En effet. Cette diminution du taux de réduction est due essentiellement à la suppression de l’ISF. Ainsi que l’annulation de la réduction des impôts ISF-PME. Le taux de la réduction d’impôt Madelin-PME qui est d’habitude accordée en cas d’investissement dans un capital de PME. Ainsi que dans le cas d’un placement indirecte au travers d’un fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) ou (FIP) d’un fonds d’investissement de proximité. Aurait dû passer à 25 %. durant cette année. Toutefois, le relèvement effectif de ce taux était subordonné à un décret qui a été publié suite à la demande de la Commission européenne.

Décret émis par la Commission européenne

Ce décret n’a toujours pas été publié, depuis octobre 2018. « Un décret pris en décembre 2018. rendrait applicable le taux renforcé de la réduction d’impôt de 25 % sur l’ensemble des versements opérés dans les différentes entreprises cibles ».

Faute de décret. Tout investissement au capital initial ou à l’augmentation de capital d’une PME donne donc droit à une réduction d’impôt qui est égale à 18 % du total des sommes versées.

« Investir dans une entreprise est un investissement. qui est de conviction qui doit essentiellement être davantage motivé par la plus-value que par son souhait de profiter des avantages fiscaux. D’autant plus. qu’avec une réduction d’impôt qui est de seulement 18 %, n’est pas suffisant pour  constituer une raison qui encourage l’investisseur ». explique Niels Court Payen. le président et cofondateur de la société de gestion indépendante A Plus Finance.

Des options beaucoup plus avantageuses

Il est important de mentionner qu’investir dans des entreprises implantées outre-mer est beaucoup plus avantageuse que d’investir dans des PME dans l’hexagone. En effet, depuis l’année dernière. Le fonds d’investissement de proximité (FIP) outre-mer à été ouvert aux investisseurs métropolitains. À l’instar des fonds d’investissement de proximité investis en Corse. Ce placement donne le droit à l’investisseur de profiter d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 38 %. Par conséquent. en cas d’investissement en passant par un fonds FCPI ou FIP. Les versements sont retenus pour différentes catégories de fonds.  dans la limite de 12 000 euros par personne. Soit une réduction d’impôt pouvant atteindre 4 560 euros.

L’investisseur pourrait investir soit directement dans le capital d’une société ou par l’intermédiaire. D’un fonds géré par une société de gestion comme A Plus Finance. Le bénéfice de cet avantage est subordonné à la condition de maintenir votre investissement durant les 5 années suivantes.